Puissance

ELECTROSENSIBILITE ET INTOLERANCES AUX CEM

EMF

Effets biologiques des micro-ondes

Pour situer le contexte, extrait de "Mauvaises ondes " de Sophie Le Gall diffusé sur France 3 en 2011.


"Mauvaises ondes" (bande annonce)

Après son enquête « Du poison dans l'eau du robinet » (90 mn, France 3, 2010) qui lui a valu qui lui a valu en mars 2011 le Prix de l'Investigation au FIGRA (Festival International du Grand Reportage d'Actualité et du Documentaire de Société), Sophie Le Gall s'attaque cette fois-ci à la plus puissante des industries, l'industrie de la téléphonie mobile.


Des longueurs d'ondes entre 1 mm et 1 m (proches des dimensions de l'humain)


Les micro-ondes ont des longueurs d'onde comprises entre 1mm et 1 m et correspondent à des fréquences allant de 0,3 GHz à 300 GHz. On y touve :

  • Fréquences de 0,3 à 3 GHz, longueur d'onde de 1m à 0,1m : Télévision, radars, téléphones mobiles, fours à micro-ondes, hyperthermie médicale
  • Fréquences de 3 à 30 GHz, longueur d'onde de 0,1 m à 0.01 m : Radars, alarmes anti-intrusion
  • Fréquences de 30 GHz à 300 GHz, longueur d'onde de 0,01 m à 1 mm : Radars, communication par satellite


Rappel :

  • Les fours micro-ondes utilisent une fréquence de 2450 MHz= 2,45 GHz pour chauffer les aliments.
  • Les téléphones portables utilisent des fréquences proches des fours à micro-ondes, mais à des puissances très inférieures excluant un effet thermiques mais pas nécessairement des effets biologiques (cf tableau ci-dessous).
  • Le GSM opère à 900 MHz = 0,9 GHz. Une variante appelée DCS utilise la gamme des 1800 MHz = 1,8 GHz. Cette norme est particulièrement utilisée en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie.
  • Deux autres variantes, en 850 MHz = 0,85 GHz et en 1 900 MHz = 1,9 GHz, sont également utilisées.
  • L'UMTS (3G) opère sur des bandes allant de 1,9 à 2,1 GHz et réutilise les bandes du GSM.
  • Les protocoles de transmission sans fil pour réseaux locaux tels que Wi-Fi, Bluetooth, DECT (téléphone sans fil au domicile et au bureau) emploient également des micro-ondes dans la bande de 2,4 GHz et 1,9 GHz respectivement. Quelques variantes emploient une bande de 5 GHz.


Effets biologiques observés avec des micro-ondes

Effets biologiques observés avec des micro-ondes (technologies sans fil) pour des émissions de faible intensité

(antenne relais, WIFI, ordinateurs sans fil et compteurs intelligents).


Code couleur des effets observés

Stress oxydatif, ADN abimé, anomalie de réparation de l'ADN Cancers (autres que cérébral), prolifération cellulaire modifiée Reproduction et/ou fertilité perturbées ou altérées Sommeil, apprentissage, mémoire, EEG,comportement
Protéines de stress, immunité, stress chronique, os , foie Tumeurs cérébrales, barrière hémato-encéphalique altérée Coeur, hypertension, problèmes musculaires, vasculaires Métabolisme calcique perturbé, ouverture canaux ioniques

Code couleur de la dangerosité selon la puissance (SBM 2008)

Pas de dangerPeu de dangerDanger sérieuxDanger extrême
<0.1μW/m2 0.1μW/m2 to 10μW/m2 10μW/m2 to 1000μW/m2 > 1000μW/m2

Tableau des effets en fonction de la densité de puissance

Puissance Effets biologiques observés References: Première/(Secondaire)
10 -9 μW/m2 Modifications génétiques; chromatine affectée Belyaev, 1997
5 10 -8 μW/m2 Changement de vitesse de croissance de levures Grundler, 1992
10 -6 μW/m2 Des MO à très faible intensité avec des fréquences de résonance micro-onde impactent des gènes; problèmes de condensation de chromatine; intensités comparables à celles émises par les stations de base. Belyaev, 1997
0.0001 μW/m2 Effets dur le système immunitaire des souris Bundyuk 1994 (Firstenberg)
0.0002 μW/m2 Stimulation de l'ovulation chez les poulets Kondra 1970 (Firstenberg)
0.05 μW/m2 Effet sur la croissance des levures

Grundler 1992 (Firstenberg).
0.1 μW/m2 Réflexe conditionné “d'évitement” chez le rat Kositsky 2001 (Firstenberg)
3,4 μW/m2 L'exposition aux ondes pulsées du téléphone portable réduit notablement le nombre de spermatozoïdes. Behari, 2006
5 μW/m2 Les MO (GSM 960 MHz 217 Hz) ralentissent la prolifération cellulaire au bout de 30 min d'exposition. Velizarov, 1999
6 à 128 μW/m2 Fatigue, tendance dépressive, troubles du sommeil, difficulté à se concentrer, problèmes cardio- vasculaires observés avec une exposition au niveau de base d'un téléphone portable opérant en GSM 900 et 1800 MHz. ObeMOeld, 2004
20 μW/m2 Troubles du sommeil, anomalie dans la tension artérielle, nervosité, faiblesse, fatigue, douleurs dans les membres, douleurs articulaires, problèmes digestifs, réussite scolaire diminuée; étude controllée près d'un émetteur à ondes courtes Altpeter 1995, 1997 (Firstenberg)
20 à 7000μW/m2 Troubles du comportement, augmentations des problèmes de santé, réduction de la production de lait par les vaches près d'une antenne relais Loscher W, Kas G 1998 (Lai)
30 à 200 μW/m2 Chez les enfants et les adolescents (de 8 à 17 ans), une exposition de courte durée entraîne des maux de tête, une irritation, des difficultés à se concentrer à l'école. Heinrich, 201
30 à 500 μW/m2 Chez les enfants et les adolescents (de 8 à 17 ans), une exposition de courte durée entraîne des problèmes à l'école (de comportement). problems Thomas, 2010g)
50 μW/m2 Chez des adultes (30-60 ans) une exposition chronique entraîne des problèmes de sommeil Mohler, 2010
50 à 400 μW/m2 Une exposition de courte durée aux CEM du téléphone portable entraîne chez des adultes des maux de tête, des difficultés de concentration (la différence est notoire mais pas significative). Kositsky 2001 (Firstenberg)
50 à 400 μW/m2 Des adultes après une exposition de courte durée à un téléphone portable souffrent de maux de tête, de problèmes de concentration (différences notoires mais pas significatives). Thomas, 2008
60 à 100 μW/m2 L'exposition chronique corps entier à une antenne relais MO augmente la sécrétion d'hormones du stress chez l'humain; plus d'adrénaline et de noradrénaline; la réponse augmente avec la dose d'exposition; un stress physiologique chronique est encore observé dans les cellules 1,5 an après. Kositsky 2001 (Firstenberg)
100 μW/m2 Une étude des problèmes de santé suite à une exposition prolongée dans leur domicile: au-dessus de 100 µW/m2 seulement 5-6% des personnes sondées (172 personnes) disent ne pas être affecté dans leur santé. ObeMOranken 2005
100 à 500 μW/m2 Des adultes (18-91 ans) après une exposition de courte durée à un téléphone portable GSM souffrent de maux de tête, de problèmes neurologiques, de sommeil et de concentration. Hutter, 2006
100 à 1100 μW/m2 Une antenne relais cause de la fatigue, des maux de tête, des problèmes de sommeil. Navarro, 2003
150 à 2100 μW/m2 Des adultes exposés sur une courte durée à un téléphone portable GSM 900 décrivent des changements d'état mental (eg calme) mais la limitation dans les descripteurs proposés empêche d'affiner les états induits (abruti, dissocié ). Augner, 2009
500 à 1000 μW/m2 Radiofréquences corrélées à des effets adverses neurologiques, des symptômes cardiaques et des risques acrus de cancer. Khurana, 2010
500 à 1000 μW/m2 Radiofréquences corrélées à des problèmes de concentration, des troubles du sommeil, de la fatigue. Kundi, 2009
600 μW/m2 Perturbation de l'EEG, du métabolisme des hydrates de carbone, élargissement des glandes surrénales, modification de la sécrétion des hormones surrénaliennes, changement structurel au niveau du du foie, de la rate, des testicules et du cerveau—chez des rats blancs et des lapins. Dumanskij 1974 (Firstenberg)
700 à 1000 μW/m2 Anomalies dans les têtes de spermatozoïdes chez des souris exposées 6 mois aux CEM d'une antenne relais MO/Micro-ondes. Observées chez 39% à 46% des souris exposées (seulement 2% chez les contrôles). Le pourcentage des anomalies augmente avec la dose d'irradiation. Discussion sur les implications des modifications des spermatozoïdes chez les humains exposés au rayonnement d'une antenne relais. Otitoloju, 2010)
600 μW/m2 Ralentissement du coeur, modification de l'EEg chez des lapins Serkyuk, rapporté dans McRee 1980 (Firstenberg)
1 mW/m2

(0.6V/m) 3 fois plus de cancers à moins de 400 m d'une antenne relais Eger (Etude Naila) 2004

(Bevington)
1 to 18 mW/m2 Durée de vie diminuée, reproduction altérée, anomalies structurelles et développementales chez des plantes (lentilles d'eau). Magone 1996 (Firstenberg)
1.3 mW/m2 Croissance cellulaire diminuée (épithélium humain) Kwee 1997 (Firstenberg)
1.3 mW/m2 L'exposition à des antennes relais diminue les capacités cognitives et le bien-être Zwamborn, 2003
1.68 – 10.53 mW/m2 Stérilité irréversible chez les souris après 5 générations exposées à des MO. de "antenna park" Magras & Xenos, 1997 (Sage, Lai)
1.6 mW/m2 (0.78V/m) Le radar de Skrunda(Lettonie) affecte chez les enfants la mémoire, l'attention, les fonctions motrices

Kolodynski, 1996 (Sage, Bevington)
2 à 80 mW/m2

2 fois plus de leucémies chez l'enfant après exposition à des MO d'antenne relais Hocking, 1996 (Sage, Lai)
2 à 80 mW/m2

Les radiofréquences causent une augmentation de 2 fois de la leucémie infantile.

Hocking, 2000
2,1 à 12,8 mW/m2

Des adolescents et des adultes exposés seulement 45 min au rayonnement de téléphone portables UMTS se plaignent d'une augmentation de maux de tête. Riddervold, 2008 (Sage, Lai)
<2.7 mW/m2

(<1V/m) <350m phone mast: 4 fois plus de risque de cancer, 1à fois plus chez les femmes cancer

Wolf & Wolf 2004

(Bevington)
<2.7 mW/m2

(<1V/m) Antenne relais : déficit cognitif, douleurs musculaires, maux de tête, vertiges


Zwamborn 2003

(Bevington)
~2.7mW/m2 to 6.0 mW/m2

(~1.0-1.5 V/m) < 400m d'une antenne relais : 3 fois plus de risque de cancer après 10 ans.

Navarro 2003, ObeMOeld 2004, Santini 2002 (Bevington)

3-16.4 mW/m2 Des enfants exposés entre 154 et 162 MHz présentent une réduction de la mémoire et de l'attention des déficits moteurs et réflexes, comparés aux contrôles non exposés. (Santini)
3,8 mW/m2 Les MO affectent le métabolisme calcique dans les cellules cardiaques. Schwartz, 1990
5 mW/m2 Dégénération significative des tubes séminifères chez la souris exposée 30 à 40 min à des micro-ondes 2.45 GHz. Saunders, 1981
5 à 10 mW/m2 L'exposition au WIFI d'un ordinateur portable pendant 4h résulte en une diminuation de la viabilité des spermatozoïdes, avec une fragmentation de l'ADN dans des échantillons de sperme placés dans une boite de petri sur un ordinateur connecté à internet en WIFI Avendano, 2012
6 mW/m2 Modification des sorties ionique de Calcium dans le tissu cérébral Dutta 1986 (Firstenberg)
6 mW/m2 Arrythmies cardiaques et paMOois arrêt du coeur chez des grenouilles Frey 1968 (Firstenberg)
8 à 80 mW/m2 Augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline chez le cochon d'inde (2375 MHz) Pashovkina MS et al, 2000 (Lai)
8 à 100 mW/m2 Les MO avec de très faibles intensités de micro-ondes induisent des changements émotionnels et comportementaux, des dommages par attaque de radicaux libres Akoev, 2002
10 mW/m2 L'irradiation corps entier de souris mâle avec des micro-ondes affecte significativement le système immunitaire. Fesenko, 1999 (Sage, Lai)
10 mW/m2 L'irradiation (5 heures) avec des micro-ondes de faible puissance stimule le système immunitaire (macrophages et lymphocytes T)with low-power microwaves Novoselova, 1999 (Sage, Lai)
10 mW/m2 Rupture de la barrière hémato-encéphalique Persson, 1997
10 mW/m2 Maux de tête, étourdissement, irritabilité, fatigue, faiblesse, insomnie, douleur à la poitrine, indigestion (exposition sur le lieu de travail) Simonenko 1998 (Firstenberg)
10 mW/m2 Stimulation des globules blancs chez le cochon d'inde Shandala 1978 (Firstenberg)
10 mW/m2 Une exposition courte (50 min) chez de patients électrosensibles, cause un inconfort avec des téléphones portables opérant avec du GSM et surtout de l'UMTS. Eltit, 2007
10 – 24 mW/m2 L'irradiation chronique du personnel de l'Ambassade américaine à Moscou avec des CEM de 600 MHz à 9.5 GHz a induit une augmentation de leucémies et de cancers de l'utérus (Santini)
12,5 mW/m2 Une exposition à des MO affecte le développement des reins chez le rat (in utero). Pyrpasopoulou, 2004
13 - 57 mW/m2 Augmentation de 2 fois de la leucémies chez des adultes exposés à des MO. Dolk, 1997 (Sage)
15 mW/m2 Diminution de la mémoire chez des rats exposés aux MO. Nittby, 2007
20 mW/m2 Des brins d'ADN sont endommagés dans les cellules cérébrales de rat. Kesari,2008
20 mW/m2 “Perceptions sonores des micro-ondes”— comme des acouphènes : cliquètements, bourdonnements, sifflements, stridulation, tonalités aiguës Frey 1963, 1969,1971, 1973, 1988, Justeson 1979, Olsen 1980, Wieske 1963, Lin 1978 (Firstenberg)
25 mW/m2 Ouverture de la barrière hémato-encéphalique (avec un téléphone portable digital). Salford 1997 (Firstenberg)
25 mW/m2 Les MO perturbent les concentrations en calcium dans le muscle cardiaque. Wolke, 1996
-40 mW/m2 L'activité des globules blancs altérée chez des enfants exposés à l'école. Chiang 1989 (Firstenberg)
~20-40 mW/m2 Effet direct des CEM MO sur les canaux ioniques dans les cellules/ouverture des canaux acétylcholine. D'Inzeo, 1988 (Sage)
40-150 mW/m2 Ralentissement des temps de réaction visuelle et de la mémoire dans des tests chez des enfants Chiang, 1989 (Sage)
40 mW/m2 Les CEM MO entraînent des perturbations dans les hippocampes (zones du cerveau impliquées dans la mémoire et les apprentissages). Tattersall, 2001
~50 – 100 mW/m2

(4.3-6.1V/m) 10 fois plus de leucémies 5 fois plus de Hodgkin.

Szmigielski 1996 (Bevington)

50 mW/m2 Les CEM MO causent un effondrement des lymphocytes NK (diminution de l'immunité). Boscolo, 2001
50-1200 mW/m2 Augmentation de la mortalité d'embryons de poulets. Xenos and Magras, 2003 (Panagopoulos-Margaritis)
50 mW/m2 Modifications biochimiques et histologiques dans le foie, le coeur, le rein et le cerveau. Belokrinitskiy l982 (Firstenberg)
52,5 mW/m2 20 min d'exposition aux MO avec des fréquences correspondant aux antennes relais induit une réponse de stress. Kwee, 2001
50 - 100 mW/m2 Activité du système nerveux perturbée. Dumansky, 1974 (Sage, Bevington)
50 mW/m2 Leucémies, mélanomes et cancer de la vessie augmentés près des antennes relais et antennes TV. Dolk 1997 (Firstenberg)
50 mW/m2 Dommage dans l'ADN avec des CEM MO. Phillips, 1998
66 mW/m2

(5V/m) DDiminution du nombre de spermatozoïdes

Adey 1982 (Bevington)

87,5 mW/m2

(5V/m) DES CEM à 500 MHz pendant 2 à 12 heures cause des cassures de l'ADN dans des cellules de leucémie.

Marinelli, 2004

100 mW/m2 Diminution du nombre de bébés dans la portée, augmentation du nombre de fauuse couches chez la souris. Il’Chevich (rapporté dans McRee 1980) (Firstenberg)
100 mW/m2 Redistribution des métaux dans les poumons, le cerveau, le coeur, le foie, les reins, les muscles, la rate, les os, la peau, le sang. Shutenko 1981 (Firstenberg)
100 mW/m2 (0.0027 W/Kg SAR) Modification dans le réflexe conditionné actif d'évitement (comportement) après 39 min d'exposition. Navakatikian, 1994 (Sage)
100-200 mW/m2 Augmentation des anomalies dans l'ADN chez des travailleurs exposés de façon chronique aux micro-ondes 1250-1350 MHz. Garaj-Vrhovac, 1999 (Sage, Bevington)
100 - 250 mW/m2 Modifications au niveau de l'hippocampe (cerveau). Belokrinitsky, 1982 (Sage)
100 - 1000 mW/m2 Augmentation du risque de cancer chez les opérateurs radar. Très courte période de latence; augmentation du nombre de cancer fonction de la dose. Richter, 2000
125 mW/m2 Les CEM MO provoque une entrée massive du calcium dans les cellules calcium efflux in cells - peut affecter de nombreuses fonctions vitales cellulaires. Dutta, 1989
135 mW/m2 Les CEM MO affectent les lymphocytes humains- réponse de stress. Sarimov, 2004
200 mW/m2 Micro-ondes 900 MHz pulsé à 217 Hz entraîne une élévation transitoire du cortisol (hormone du stress). Mann, K et al 1998 (Lai)
282 mW/m2 Les CEM MO augmentent la production de radicaux libres chez le rat. Yurekli, 2006
375 mW/m2 (0.015 W/Kg SAR) Effets sur le système immunitaire- augmentation de cellules productrices d'anticorps cells) Veyret, 1991 (Sage)

450 mW/m2 MO pulsées affectent les taux de testostérone chez la souris um testosterone levels in mice Forgacs, 200 Forgacs, 2006
500 mW/m2 Réduction de 18% du sommeil paradoxal (important pour la mémorisation et l'apprentissage) Mann, 1996 (Sage)
500 mW/m2 Ouverture de la barrière hémato-encéphalique en 1 heure. Salford, 2003
600 mW/m2 Les MO provoques de modifications cellulaires chez des embryons de souris Somozy, 1991
600 mW/m2 Des MO pulsées affectent la fuction immunitaire de globules blancs. Stankiewicz, 2006
600 mW/m2 Activation du cortex cérébral par 15 min d'exposition à un téléphone portable émettant à 902 MHz= 0,902 GHz). Lebedeva, 2000
650 mW/m2 Des MO affectent des gènes en rapport avec le cancer. Ivaschuk, 1999
925 mW/m2 Des MO provoquent des modifications dans les globules blancs chez l'humain. Belyaev, 2005
1000mW/m2 Modifications du fonctionnement du système immunitaire. Elekes, 1996 (Sage)
1000 mW/m2 (0.027 W/Kg SAR) Chute de 24% de la testostérone une exposition de 6hrs. Navakatikian, 1994 (Sage)
1000 mW/m2 (0.027 W/Kg SAR) Ouverture de la barrière hémato-encéphalique avec un téléphone émettant à 915 MHz = 0,915 GHz. Salford, 1994
5000 mW/m2 (0.027 W/Kg SAR) Des cellules épitheliales de l'intestin exposées à des MO 2.45 GHz pulsées à 16 Hz montrent des changements dans le contenu intracellulaire en Calcium. Somozy, 1993
5000 mW/m2 (0.027 W/Kg SAR) Une chute de 24,6% de la testostérone et de 23.2% de l'insuline après 12 heures d'exposition à des MO pulsées. Navatikian, 1994
10 000 mW/m2 Seuil de précaution préconisé par le FCC ! (USA: 5 800 mW/m2 si exposition de plus de 30 min (869 MHz); 10 000 mW/m2 pour des fréquence entre 1.85 GHz et 1.99 GHz)) (Firstenberg)


Application : réception de messages sur un téléphone portable

Dans la vidéo qui suit, on a mesuré les émissions d'un iphone 3 interrogé en répondeur.

Au repos le niveau de base est de 3 μW/m2. Cela correspond à un environnement en ville sans WIFI et DECT.

Lors de la connection du portable, on monte à 1451 mW2.

Iphone3 (écoute de messages)

Regarder sur le tableau le risque encouru (cancers, ouverture de la barrière hémate-encéphalique...).

Dans la poche près des testicules, lorsqu'on vous appelle, c'est votre future progéniture qui est en danger (stérilité ou risque de malformations congénitales chez l'embryon) pour l'homme, fausse couche, risque d'hyperactivité et d'autisme chez le nouveau-né pour la femme.


Application : irradiation par un portable connecté à internet en WIFI

Dans la vidéo qui suit, on se connecte à internet en WIFI.

Au repos le niveau de base est de 0,5 μW/m2 (peu de danger selon le SBM 2008). Lors de la connection à internet, on monte à 152 mW/m2 soit 152000 μW/m2 (Danger extrême selon le SBM 2008).

L'irradiation peut durer des heures tant que l'ordinateur est utilisé en WIFI, avec des durées d'utilisation qui dépassent de loin celles d'un téléphone portable.

Pensez à prendre les bonnes mesures de précaution pour la Prévention de l'EHS.

Ordinateur connecté à internet en WIFI

References

© Tous droits réservés 2015